Le blog « Prospecter et gagner des affaires » déménage sur www.axlane.fr


AXLANE Accélérateur de croissanceLe blog « Prospecter et gagner des affaires » déménage pour s’intégrer dans le site AXLANE sur www.axlane.fr.

Découvrez le nouveau site AXLANE et inscrivez-vous pour recevoir par e-mail tous nos nouveaux articles.

En plus du blog, ce nouveau site a pour objectif de vous aider à prospecter, gagner de nouvelles affaires, accélérer votre croissance, en un mot: VENDRE!

Ce nouveau site est à votre service et présente:

A bientôt sur www.axlane.fr !

Réussir sa start-up : 5 erreurs à éviter.


Start-upAXLANE travaille depuis 2008 auprès de sociétés technologiques.

La veille permanente sur la fonction commerciale et l’accumulation des rencontres et des expériences des consultants AXLANE ont permis d’identifier 5 erreurs à ne pas commettre quand il s’agit de commercialiser des innovations.


1. Ne pas connaître son type d’innovation.

Il existe deux types d’innovation : les innovations d’exploitation et les innovations d’exploration.

A chaque type d’innovation correspondent ses démarches commerciales. Bien souvent, les sociétés appliquent de mauvais plans d’actions marketing et commerciaux, non pas par manque de volonté ou de rigueur, mais par méconnaissance de leur typologie d’innovation.

En appliquant des modèles de développement ne correspondant pas à leur activité, les sociétés innovantes perdent de l’énergie, du temps et des ressources financières et, malheureusement, il est souvent trop tard quand elles s’en rendent compte.

2. Croire qu’une bonne idée est une condition suffisante au succès.

Certains porteurs de projet pensent que la « bonne idée » suffit à créer un succès. Si cela peut s’avérer vrai dans certains cas, bien souvent, cela ne suffit pas. Commercialiser une innovation nécessite du travail, de la rigueur et des méthodes. Si une bonne idée est donc nécessaire, elle n’est pas suffisante pour réussir un développement d’entreprise.

La mise en œuvre de l’idée est donc tout aussi importante que l’idée elle-même, notamment en matière de développement commercial.

Ainsi, ne pas être attentif à la fonction commerciale lors du développement d’une innovation aboutit bien (trop) souvent à l’échec.

3.  Oublier les investissements commerciaux et marketing

« Nous avons tout investi en recherche et développement et nous ne pouvons plus investir dans notre développement commercial, il va falloir faire avec un budget très limité… ». Combien de fois avons-nous entendu cette phrase ? … Trop souvent !

Le développement commercial d’une innovation nécessite un investissement qui peut représenter de 60 à 100% du montant investi en R&D. Les sociétés qui réussissent sont donc celles qui anticipent ou qui intègrent la fonction commerciale dès le démarrage de leur activité.

4. Ne pas mettre le client au cœur de sa réflexion

Certaines start-ups se focalisent uniquement sur leurs travaux de recherche et développement technologiques, ce qui est une bonne chose dans certains cas. Néanmoins et de manière générale, omettre de mettre le client au cœur de ces travaux débouche bien souvent sur des innovations, des services ou des produits, certes très intéressants d’un point de vue technique, mais malheureusement inadaptés au marché.

L’empathie CLIENT et la résolution de problématiques MARCHES par l’innovation et la technique devraient donc être des pré-requis indispensables au lancement de toute Start-up.

5. Attendre que le produit soit fini pour le mettre sur le marché

Trop de start-ups attendent de finir leurs solutions pour les mettre sur le marché. Pour eux, il faut que la solution soit parfaite, qu’elle comprenne toutes les fonctionnalités possibles et imaginables. Malheureusement, la perfection n’existe pas et attendre qu’une solution soit parfaite pour la lancer sur le marché provoque de nombreux effets pervers (absence de retours « terrain », perte de temps, dépenses en R&D inutiles, etc).

A contrario et contrairement aux idées reçues, lancer une offre sans qu’elle soit aboutie a de nombreux intérêts, sous réserve bien évidemment de mettre en place un discours et une démarche commerciale  construites en conséquence auprès de son marché.

Par exemple, mettre sur le marché son offre rapidement permet de :

  • Créer une communauté d’utilisateurs et de clients autour de son projet ;
  • Vérifier l’appétence de son marché ;
  • Obtenir des informations MARCHES pour adapter sa R&D ;
  • Tester ses discours commerciaux et son modèle économique ;
  • Adapter son organisation au fur et à mesure de son développement ;
  • Absorber progressivement sa montée en charge de production/clients/ etc.
  • Etc.

Cette démarche de mise sur le marché rapide, lorsqu’elle est réalisée de manière intelligente, est une arme redoutable pour toutes les Start-ups qui souhaitent trouver leur audience et leur marché.


En conclusion, si vous êtes une start-up ou si vous avez un projet de start-up et que vous vous reconnaissez dans ces points, sachez qu’il n’est pas trop tard pour adapter votre stratégie et ré-orienter votre organisation pour servir vos enjeux de développement. Pour cela, évitez de réaliser de telles erreurs et suivez le conseil suivant: PENSEZ CLIENT.

  Crédits photo: Photos Libres

Les tendances webdesign pour 2014


Suite à un notre article présentant les 3 premières étapes nécessaires à la réalisation d’un site attractif et vendeur, abordons à présent les tendances web à suivre de près pour l’année 2014.

Qu’est-ce que le web-design?

Le web-design comprend tout ce qui personnalise et rend visuellement attractif aux yeux d’un internaute votre site, et plus particulièrement les contenus qui le composent: l’architecture, la navigation, l’arborescence et le graphisme. Le web-design répond à différents objectifs:

– présenter une interface esthétique,

– améliorer l’expérience utilisateur (l’internaute vit une expérience, ressent des émotions grâce à des sentations visuelles et auditives),

faciliter l’utilisation du site et de ses éléments (menu, call-to-action…),

– accentuer la valeur ajoutée de l’entreprise, son professionnalisme et son expertise.

9 tendances web-design à suivre et/ou à mettre en oeuvre en 2014

  • Le responsive design: le design s’adapte à tous les formats d’écran. Avec l’utilisation croissante des téléphones mobiles dans un cadre professionnel, il convient de penser développement PC ET mobiles.

  • Un design épuré et des espaces blancs: toute personne souhaitant faire appel à vos services ou acquérir votre produit a besoin d’être rassurée. En effet, un site mal structuré et visuellement oppressant n’a que très peu de chances de rencontrer le succès espéré (sauf si cette tactique est résolument choisie, comme c’est le cas pour CDiscount).  Oubliez les couleurs flashy, mal agencées, l’accumulation de textes et les fonds de couleurs. Optez pour un design épuré, minimaliste et simple en privilégiant les grands espaces blancs qui mettront en valeur vos contenus.

  • Bannissez le Flash: Depuis quelques années, le flash n’a plus la côte. Et pour cause, le contenu flash de votre site ne peut pas être référencé. Dans l’attente de nouvelles technologies de rupture, favorisez les langages HTML5 et CSS3. Leurs principaux avantages sont la compatibilité sur les terminaux mobiles et un temps de chargement des pages optimisé.

  • Le flat design: Le flat design est réalisé grâce à des aplats de couleurs sobres et exclut toute utilisation d’effets superflus de type ombre portée ou brillance. Le flat design met en avant des contrastes de couleurs forts, des icones minimalistes et des contenus en blocs. Cette tendance permet de se concentrer sur l’essentiel et sur l’utilisateur. L’exemple le plus parlant est la dernière interface réalisée par Windows 8.

  • Les images grand format: Des éléments grand format permettent de créer un univers visuel autour de l’identité et du message de votre entreprise.

  • Le mélange des typographies: Le web se veut de moins en moins conventionnel. Avec les nouvelles technologies à disposition, nous ne sommes plus limités au polices standards (ex: Arial ou Lucida Sans). Vous pouvez oser des polices plus originales, sans tomber dans l’abus qui rendrait votre site illisible.

  • Les contenus de qualité (rédactionnels et vidéos): Le brand content est toujours de mise en 2014 (on ne va tout de même pas s’arrêter en si bon chemin!). Le contenu rédactionnel permettant de mettre en exergue votre savoir-faire et les valeurs de votre entreprise devra être accompagné de contenu vidéo. La vidéo est un bon support pour augmenter la fréquentation de votre site ainsi que la durée de visite. C’est un moyen de rendre votre message captivant et “humain”.

  • L’intégration des réseaux sociaux: Relayez vos contenus rédactionnels et vidéos sur les réseaux sociaux (ex: Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo) pour développer une communauté autour des concepts et valeurs de votre marque, pour augmenter votre notoriété et accroître la fidélité de vos prospects et clients.

  • L’usage de gros boutons: Des call-to-action bien visibles ne pourront que faciliter le déclenchement de l’action : prise de contact via un formulaire, abonnement à votre newsletter, appel téléphonique pour une prise de contact directe…

Le web-design dans la stratégie de l’entreprise

Le contenu est l’élément moteur de votre stratégie web. Sinon, aussi beau soit-il, votre site web n’est qu’une coquille vide. Le webdesign a aussi son rôle à jouer. Comment intégrer le web-design dans sa stratégie d’entreprise? Tout élément faisant partie intégrante d’une stratégie doit être extrêmement réfléchi et fonctionner en cohérence avec les autres points élaborés. Dans une logique de communication globale, votre site web devra respecter votre charte graphique ainsi que les style et ton éditoriaux retenus pour vos autres supports de communication. C’est très simple: la combinaison entre les contenus, la structure de vos pages, la navigation et les éléments graphiques permet au visiteur d’identifier immédiatement votre positionnement. En d’autres termes, le webdesign doit transmettre de manière efficace et pertinente votre message marketing.

Un web-design efficace ne peut qu’accentuer la lisibilité de l’identité de votre société, augmenter le trafic sur le site, provoquer une hausse du nombre de demandes entrantes et alimenter votre base de données.

Quelle importance accordez-vous au design de votre site? Les tendances 2014 vous inspirent-elles?

Offres de Stages – Business developer (H/F)


L’entreprise

AXLANE (www.axlane.fr), cabinet de conseil en développement commercial pour les entreprises propose aux sociétés une démarche unique d’accompagnement capable d’agir à la fois sur les trois volets du développement des ventes : les processus, les outils et les hommes.

AXLANE propose une démarche efficace, utile et durable pour accompagner le développement commercial des entreprises évoluant sur un marché B2B.

Le poste

Afin d’accompagner notre croissance, nous recherchons 2 business developers stagiaires qui interviendront au sein de notre Centre de Services Commercial et Marketing.

A travers sa mission de support, chaque business developer stagiaire  participera à la réalisation d’études et à la création et au développement d’un portefeuille de missions.

A cet effet, les objectifs principaux du stage sont de  :

–        construire, alimenter et développer la base de données prospect  de la  société AXLANE ;

–        déployer des actions commerciales et marketing en fonction de l’actualité de la société (organisation de petit-déjeuner, campagne de prospection, etc.) ;

–       concevoir et réaliser des campagnes de prospection commerciale;

–       développer et formaliser une vision tactique au service de la société et de ses clients.

La mission portée par le business developer stagiaire sera réalisée à travers:

– l’appui d’un consultant AXLANE expérimenté qui l’accompagnera dans une réelle montée en compétence tout au long de son stage,

– la mise en place d’un programme de formation interne aux bonnes pratiques de la vente B2B.

Vos compétences

Issu d’une école de commerce ou d’une formation équivalente, vous avez déjà idéalement réalisé un stage significatif dans le domaine de la vente de service, de conseil ou de technologie.

Vous êtes à l’aise à l’oral, aimez le contact humain et faites naturellement preuve d’empathie. Vous savez développer un discours de qualité et démontrer la crédibilité des sociétés que vous représentez. Vous êtes à l’aise lors de vos communications par e-mail et au téléphone.

Vous avez naturellement une orientation vers l’atteinte de résultats.

Enthousiaste, rigoureux et à l’aise dans le travail en équipe, vous avez :

–          Une grande curiosité intellectuelle,

–          La capacité et/ou l’envie de comprendre et présenter des offres technologiques ou d’expertise dans des domaines variés,

–          L’envie de rejoindre une entreprise en pleine croissance et de vous impliquer dans son développement.

Un intérêt pour les réseaux sociaux et une bonne pratique de l’anglais sont des plus.

Lieux des 2 stages : 1 poste à Rennes et 1 poste en Ile-de-France (Fontenay-sous-Bois)

Contrat : stage de 6 mois – année césure – stage de fin d’étude

Démarrage : Entre Janvier et Mars 2014.

 

POUR POSTULER?

Envoyez votre CV à contact@axlane.fr

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 795 autres abonnés